top of page
Ma photo.jpg

 À PROPOS 

Mon travail consiste à sortir de la white box, entremêler création et public au cœur de la ville, exposer et me produire hors des lieux institutionnels de l’art contemporain. Ma démarche est d'interroger la condition humaine, la décadence inévitable des corps, l’inanité de toute chose. Pour ce faire, je propose un art accessible, l'amène dans la rue à la rencontre des promeneurs. 

 

Quelques artistes m'ont inspirée et restent très présents dans ma recherche artistique actuelle : Marina Abramović pour son approche de la performance et de l’art corporel, Louise Bourgeois pour ses sculptures monumentales, Joan Jonas pour ses performances et son travail de vidéaste, Miquel Barceló pour sa relation avec la terre également exprimée à travers la performance et la gravure.

Dans une course poursuite avec le Temps, une exploration de l’espace qui existe entre l’existence matérielle de l’œuvre et sa disparition, pendant ce moment d’arrêt sur l’éphémère, je vais à la rencontre de l’Autre.

 

La terre à l’état cru, ce matériau sans artifices dont la fragilité nous entraîne vers l’Essentiel, ramène les spectateurs à leur propre condition humaine, passée, présente, à venir ; efface toute échelle de représentation sociale.

 

Poursuivant l'idée d’un atelier itinérant, ma création se fait souvent en plein air. Une place, une rue, un parvis : c’est là que je réalise une action de performance jouée, socle d’un échange constant entre le public, la terre, et moi. 

Au départ il y a une idée globale, une vision de la relation entre la sculpture et le public : tout le monde participe à la transformation permanente de la matière, à ses échecs et à ses réussites.

Ce qui reste de la performance - la poussière, une ombre sur une pierre, sur les murs, l'idée d’un geste, d’un passage, les centaines de mains qui ont touché, une mémoire collective - devient le cœur de la création et reste gravé pour toujours dans le quotidien de la ville. 

 

Je travaille avec l’incertitude : elle est nécessaire et inévitable. J’ignore ce que sera le résultat de la performance, je ne prévois que l’émotion que je veux rendre et une stratégie pour y parvenir. 

Dans mon travail de performance, je ne considère l’œuvre comme finie à aucun moment. Les aléas climatiques, comme l’action du public et ses attentes , persistent au-delà de ma création initiale. Avant même de l’avoir terminée, l'entreprise de dé-construction sur laquelle je n’ai plus aucune influence est déjà engagée. La terre est en transformation continue. Son évolution dépend de son environnement.

 

Les liens créés avec la ville, le quartier qui m’entoure, ses habitants, la nature, nourrissent un travail d’improvisation de tous les jours, dans la performance comme dans mon atelier. 

 

En écho à la performance, entre l’Aveyron et Paris, je produis un travail de céramique, bronze, gravure et dessin qui se découvre lors de mes expositions. 

Pour plus de détails concernant mon travail, veuillez me contacter par mail:

Rosella Fida

0603795345

Rosellafida@gmail.com

bottom of page