top of page

Mouvement de petites fleurs
en s'ouvrant le matin

L’homme se promène volontiers au bord des fleuves, ne pensant à rien. Croyant contempler le fleuve ou simplement se promener sans rien faire, il contemple son propre fleuve de sang, dont il est une île délicate, malgré ses organes, ses os durs, ses principes, plus durs encore, qui voudraient lui en faire accroire.

Ce radotage, infiniment répété, de soi mis devant soi, plaît.

Prolongé il constitue une cure, ou du moins une villégiature. C’est ce qui ne savent pas quantité de gens qui d’ailleurs ne s’y plaisent pas moins pour cela et qui reviennent « gonflés à bloc », quoiqu’ils ne sachent pas pourquoi.

Tous les spectacles de la nature sont des spectacles en écho, sans quoi les images ne seraient que des amusettes pour faire tomber les sots (…). 

Henry Michaux, Passage

 

D’abord la matière : la nature, les animaux les sons et le silence, la lumière et son ombre. Entourée, bercée, je travaille. La terre, les arbres, la terre. Ne pas avoir peur de ma nuit. Écouter le silence. Je travaille. Chercher le fil conducteur, retrouver mes mains gestes familiers dans un monde inconnu. Reconnu. Encore la matière. Mes mains tâtonnent. Me laisser emporter. Au fond de la campagne je regarde passer. Des visages sans nom. Je regarde passer. Emportée je le suis. 

Ne plus travailler trop travailler est-ce la même chose ?

 

La campagne aveyronnaise: j’aime m’y retrouver. Depuis quelques années dans ce paysage de terre rouge, d’arbres d’animaux d’humain, une partie de mon travail se fait. La terre et le bois, la simplicité de l’instant, le rapport avec une nature encore intacte me transportent. Dans cet environnement non-urbain je fais.

Dans la matière je traduis le quiproquo d’un instant. Entre l’animal et l’humain, la terre et le ciel, la campagne et la ville. Entre le cosmos et l’intime : c’est encore là l’Essentiel.

 

Dans un travail de gravure et de dessin, de sculpture en terre et de bronze je parcours la frontière entre mon ici et un ailleurs.

Rosella Fida Juillet 2019

Centre Européen, Conques en Rouergue (12)

bottom of page